L'étrange disparition de la droite au Mée

Publié le

L'étrange disparition de la droite au Mée

Mon opposant a finalement déclaré sa candidature. Rien que de plus normal : il est utile que le débat puisse avoir lieu devant les habitants. Chacun doit pouvoir afficher ses idées en toute transparence et avec le souci de la vérité.

A cet égard, le silence du Maire sortant sur l’étiquette politique de sa liste est inquiétant et augure mal de sa capacité à assumer ses choix. Oubliée l’investiture de l’UMP aux dernières cantonales où il a été battu! Oubliée sa défaite aux sénatoriales sous l’étiquette « Nouveau Centre » (parti associé aux gouvernements de Nicolas Sarkozy) ! Oubliée son appartenance récente à l’UDI (parti fondé par des anciens ministres de Nicolas Sarkozy) ! Il serait désormais à la tête d’une liste « d’intérêt local » dont seraient seulement exclus les extrêmes !

Pourtant, il suffit de regarder la composition de son équipe sortante pour comprendre qu’il n’en est rien. Alors qu’aucun des élus de sa liste n’appartient à un parti de gauche, les membres de l'UMP y figurent en nombre, y compris parmi ses adjoints.

Chacun pourra d’ailleurs constater qu’aucune autre liste de droite n'est annoncée pour les élections à venir, démontrant ainsi le fort ancrage à droite de l’équipe du Maire sortant.

Alors pourquoi ne pas dire la vérité aux habitants ? Et pourquoi changer d’étiquette au gré des scrutins ?

Pour ma part, j’ai toujours été clair sur mes orientations. C’est une question de confiance à l’égard des habitants. Si l’on commence à mentir sur ce que l’on est, cela signifie qu’on est prêt à mentir sur tout le reste.

La liste que je conduis est une liste de rassemblement de gauche, écologiste et citoyenne. Elle rassemble des Méennes et des Méens issus des différents quartiers de notre Ville. Elle est intergénérationnelle. Elle témoigne de la diversité de notre commune.

Elle bénéficie notamment d’un large soutien à gauche comme en témoignent les logos présents sur notre dernier document de campagne . Elle réunit surtout des Méens dont beaucoup sont sans appartenance politique mais qui n’ont pas peur d’afficher leurs valeurs : défense de l’intérêt général, solidarité entre les quartiers et les habitants, promotion de l’écologie, respect de tous les Méens, principe de laïcité, place de la démocratie locale.