Rythmes scolaires: nos engagements!

Publié le

Rythmes scolaires: nos engagements!

A l’occasion de la réunion publique que nous avons organisée jeudi 13 février en présence de nombreux parents, enseignants et acteurs du monde éducatif, nous avons proposé notre charte d’engagements pour la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires dans notre commune.

Il s’agit en effet d’un enjeu important pour 2800 élèves de nos écoles maternelles et élémentaires puisque la loi nécessite son entrée en vigueur à la rentrée prochaine. Ceci a bien sûr des conséquences pour leurs familles, les enseignants, les personnels des écoles et les animateurs ou associations susceptibles d’y contribuer.

Afin de pouvoir présenter un projet cohérent et équilibré, nous avons associé à notre réflexion des parents, des personnels de l’éducation, des animateurs ou des membres d’associations depuis plusieurs mois. Nous avons également tenu compte des expériences des communes qui ont mis en place la réforme dès septembre dernier, des avis de spécialistes et nous sommes rapprochés de la Direction académique.

Mais nous voulions surtout écouter les habitants concernés par la mise en œuvre de la réforme. C’était le sens de notre réunion publique. Hasard du calendrier probablement :-), la municipalité sortante avait d’ailleurs fait distribuer dans l’urgence le matin même une lettre sur ses propres propositions…

Les interventions des Méens présents, mais aussi la présentation des conditions de mise en œuvre de la réforme à Nandy ou l’intervention du Président de la FOCEL (association départementale d’éducation populaire au cours de la réunion publique nous ont confirmés que nos engagements étaient bien accueillis.

Ils concernent d’abord les temps scolaires. Nous retenons ainsi comme matinée travaillée le mercredi plutôt que le samedi matin et le maintien des horaires d’école actuels de 8h30 à 16h30, pause méridienne et temps d’activité périscolaire inclus.

Nous privilégions également des temps d’activité périscolaire en fin de journée scolaire avec des temps différenciés pour les écoles élémentaires et les écoles maternelles. Les rythmes des plus petits doivent en effet être préservés en veillant au respect du temps de sieste et à la présence d’intervenants bien identifiés par eux.

Pour permettre au plus grand nombre de participer aux temps d’activité périscolaire, nous assurerons leur gratuité, le coût de la réforme étant financé par les subventions de l’Etat, de la CAF et par redéploiement au sein du budget communal.

Nous souhaitons que les temps d’activité périscolaire aient un véritable contenu. Il peut s’agir d’activités culturelles, artistiques, ou sportives avec pour fil conducteur l’apprentissage de la citoyenneté (respect de chacun, respect du groupe, développement durable…) encadrées par des personnels formés.

Cette réforme ne peut en effet être mise en œuvre avec succès que si elle est issue d’une concertation et d’un suivi réguliers. C’est ce que nous avons engagé jeudi soir. Pour nous, cette concertation devra se poursuivre au-delà de la rentrée pour permettre les ajustements nécessaires tout au long de l’année 2014-2015.

Elus responsables, il nous paraissait en tout cas indispensable d’être clairs sur nos orientations pour que nos concitoyens soient pleinement éclairés.

Charte d'engagements pour la mise en place de la réforme des rythmes scolaires au Mée/Seine