Un nouveau départ pour l'économie et pour l'emploi

Publié le

Un nouveau départ pour l'économie et pour l'emploi

À la rencontre des commerçants à Plein Ciel, allée de la Gare et à la Croix Blanche cette semaine, j'ai ressenti comme eux la déception de voir les centres commerciaux se dégrader.


C’était encore le cas aujourd’hui et hier au centre commercial Croix Blanche dont l’un des commerçants à dû provisoirement fermer du fait des fuites d’eau qui affectent son magasin, ou lorsque l’un de ses collègues m’a interrogé sur l’insécurité croissante de ce centre commercial autrefois florissant.


C’est aussi en pensant à eux que nous avons élaboré notre projet en matière de développement économique et d’emplois. Il s’agit également du prolongement logique de notre document précédent sur la sécurité car il n’y aura pas de sécurité durable au Mée sans dynamisation économique de la commune.


Au cours des dernières années, la précarisation des quartiers de notre ville s’est accrue. Elle est bien sûr liée à la crise qui frappe l’ensemble de notre pays.

Mais cet appauvrissement a ses caractéristiques propres au Mée:

- taux de chômage très supérieur à la moyenne départementale,

- priorité donnée par la municipalité sortante à la construction de nouveaux logements plutôt qu’à l’implantation d’activités économiques,

- déséquilibre au sein de l’agglomération dont aucun des 8 grands projets n’est localisé au Mee,

- échec du marché au Mas malgré les centaines de milliers d’euros dépensés,

- déficit d’animation et d’entretien de certains centres commerciaux...

En présentant nos orientations en matière de développement économique et d’emplois, nous avons voulu montrer un autre chemin. Vous les retrouverez en pièce jointe.

En attirant des entreprises, en défendant le principe d’une agglomération équilibrée, en nous mobilisant en faveur de l’emploi des jeunes, nous voulons remettre du dynamisme et du pouvoir d’achat dans notre ville, seuls moyens de rénover son image et de développer le commerce indépendant.

C’est notamment le sens de notre projet de pépinière d’entreprises au sein du bâtiment de l’ancien centre de gestion de la fonction publique territoriale. Sa localisation à proximité de la gare, sa surface (2000 m2), en font un lieu privilégié pour accueillir des créateurs d’entreprises en leur apportant les moyens de leur développement (secrétariat, conseil, accueil…).

Cela présenterait l’avantage de rénover l’image du quartier de la Gare et de l’ensemble de la commune en se tournant vers l’avenir. Cela soutiendrait les commerces qui disposeraient ainsi d’une clientèle renouvelée.

Ce projet, nous le porterons au sein de l’Agglomération qui ne peut durablement concentrer les logements dans certaines villes et les activités dans d’autres.

Lettre sur le développement économique et l'emploi