Agglo, mode d'emploi

Publié le

Agglo, mode d'emploi

Dimanche prochain, votre bulletin de vote comportera deux listes: sur la gauche du bulletin, la liste des candidats au conseil municipal, sur la droite la liste des candidats au conseil communautaire. Pour être valide, votre bulletin ne devra comporter aucune rature ni surcharge.


L’élection des conseillers communautaires au suffrage universel est une nouveauté. Elle a été souhaitée par le législateur pour renforcer la lisibilité des élus de la Communauté d'agglomération.


Jusqu’à présent, les conseillers communautaires étaient désignés par les conseils municipaux. Ce mécanisme les déresponsabilisait puisqu'ils n’avaient pas de comptes à rendre à la population. En outre, la représentation à la communauté d’agglomération était souvent confisquée par la majorité municipale en place. Au Mée, la majorité sortante s’était ainsi attribuée les dix postes de conseillers communautaires de la commune.


Notre commune désignera cette fois-ci 11 conseillers communautaires, dont une partie sera élue à la proportionnelle. Au sein de la Communauté d’Agglomération de Melun Val de Seine (CAMVS), ils rejoindront les 57 autres élus issus des autres communes de l’agglomération pour former un conseil communautaire de 68 élus. Ce conseil communautaire gèrera un territoire recouvrant 14 communes, réunissant près de 110.000 habitants et disposant d’un budget d’environ 100 millions d’euros.


Eu égard aux enjeux, on aurait pu espérer que ce mode d’élection incite chaque liste à construire un projet cohérent avec ses partenaires issus des autres communes. C’est pour notre part ce que nous avons fait avec les équipes de Pierre Herrero à Vaux le Pénil, de Francois Kalfon à Melun et de Nicolas Alix à Dammarie. Pour ma part, je dialogue également avec des listes se présentant dans des communes de plus petite taille.


Comme je l’ai indiqué dans mon article "Un nouveau départ pour l agglomération, cela a débouché sur plusieurs propositions innovantes.


J’ai souhaité les confronter aux propositions de mon opposant au Mée.


Je vous cite donc son projet concernant l’Agglomération: "Nous avons choisi des candidats connaissant bien le territoire et ses besoins. Leur feuille de route sera claire: faire de notre ville un leader sur tout ce qui touche au cadre de vie et au développement économique, ils auront aussi à promouvoir une gestion responsable reposant sur la mutualisation des services et des équipements pour réduire les dépenses publiques."


On ne peut être plus vague. On ne sait rien non plus des alliances qu’il pourrait nouer au sein de l’agglomération. Quant à la liste des candidats au conseil communautaire, elle n’a pas été publiée dans le document présentant sa liste.

Pour notre part, nous prenons des engagements clairs et concrets:

  • Rendre au Mée sa véritable place au sein de l’agglomération
  • Réaménagement des circuits et des horaires du réseau Mélibus
  • Reconstruction des logements sociaux dans les communes qui n’en ont pas, plutôt qu’au Mée
  • Etude du transfert de la gestion de l’eau à une régie publique d’agglomération pour réduire les factures des habitants
  • Extension de la zone de Sécurité Prioritaire et de l’Office de la Tranquillité sur l’Agglomération
  • Création d’un réseau de pépinières d’entreprises, dont l’une dans l’ancien centre de gestion
  • Reconquête des bords de Seine pour en faire un vrai trait d’union entre les communes.
  • Création du « Festival de Seine », événement sportif et culturel.

L’avenir de notre territoire mérite un véritable projet.