Un nouveau départ pour l'Agglomération

Publié le

Un nouveau départ pour l'Agglomération

Les 23 et 30 mars, vous élirez votre Maire et vos conseillers municipaux. Vous choisirez aussi, pour la première fois, les 11 représentants du Mée au conseil communautaire de la CAMVS (Communauté d Agglomération de Melun Val de Seine). Ils seront "fléchés" parmi les 35 candidats au conseil municipal.

Moins connue que l’élection municipale, l'élection des conseillers communautaires n’en est pas moins essentielle. La CAMVS, c’est en effet 14 communes, près de 110.000 habitants, un budget de 80 millions d’euros, et des compétences essentielles comme le développement économique.

Force est de constater qu’en l’absence de légitimité démocratique, sans majorité cohérente et sans projet lisible, elle n’a pas su jouer son rôle jusqu'à aujourd'hui et a surtout été la traduction du rapport de forces au sein de l’agglomération.


L’échec cuisant du Maire sortant du Mée lors de l’élection à la présidence de la CAMVS en 2008 a pesé lourd au détriment des intérêts de notre ville:

- il a laissé s’accroître les déséquilibres en acceptant la reconstruction des logements sociaux au Mée alors que certaines communes en comptent 0%.

- la CAMVS est le principal défenseur du pont aval et du contournement routier qui menacent le bois de Breviande.

- aucun des 8 grands projets présentés lors de vœux de l Agglomération le 23 janvier dernier n’est localisé au Mée.

Le Maire sortant ne dit d’ailleurs rien des éventuelles alliances qu’il formerait au sein de l’Agglomération au lendemain de l’élection, par peur sans doute de révéler ses accointances avec les listes de l’UMP des autres communes de la CAMVS.

Avec mes partenaires Pierre Herrero, Maire de Vaux-Le-Pénil, François Kalfon, Conseiller Régional et candidat à la Mairie de Melun, Nicolas Alix, candidat à la Mairie de Dammarie-Les-Lys, et Lionel Walker, conseiller général de Dammarie et maire de Saint Fargeau Ponthierry, nous avons fait un autre choix. Nous avons affiché notre volonté d’une majorité cohérente au sein de l’Agglomération pour porter un projet de renouveau de l'Agglomération.

Ces projets, en voici quelques uns :

  • la reconquête des berges de Seine qui doivent devenir un véritable trait d’union entre nos communes,
  • la réorganisation du réseau Mélibus pour améliorer les dessertes et renforcer leur fréquence en soirée et le dimanche,
  • l’extension de l’Office de la Tranquillité que j’ai proposé au Mée à l’échelle de l’Agglomération,
  • la réflexion sur une gestion publique de l’eau au niveau de l’Agglomération pour faire baisser les factures des habitants,
  • le développement d’un réseau de pépinières d’entreprises, dont l’une dans l’ancien centre de gestion au Mée....

J’ai rappelé mon opposition à tout contournement routier dans le bois de Bréviande et au pont aval entre Dammarie et Boissettes. Ensemble, nous demandons que les études en cours réalisées par la CAMVS soient rendues publiques et donnons la priorité à la réalisation d’un pont amont entre Vaux-Le-Pénil et La Rochette pour désengorger Melun.

Notre Agglomération mérite d'être plus que la superposition de projets communaux. Elle doit porter un projet de territoire ambitieux favorisant son rayonnement et son attractivité.