Mépriser les hauts ... et repriser les bas

Publié le

Mépriser les hauts ... et repriser les bas

Le journal Libération consacrait hier un long article aux élections municipales. Au-delà du nombre de villes qui ont basculé de droite à gauche, un chiffre a retenu mon attention car il donne une idée de l’ampleur de notre défaite: alors que 53% des villes de plus de 10.000 habitants étaient gouvernées par la gauche en 2008, elles ne sont plus que 37% à l’issue des élections des 23 et 30 mars derniers.

Les succès obtenus dans plusieurs communes proches : à Vaux-Le-Pénil avec plus de 67% des suffrages pour Pierre Herrero, à Vert Saint Denis avec la réélection d’Eric Bareille ou à Savigny-Le-Temple avec Marie-Line Pichery, ne sauraient masquer l’ampleur de cet échec.

Au Mée, nous échouons aussi. Certes, contrairement à beaucoup d’autres villes, la droite ne progresse pas au regard de 2008 (son pourcentage est exactement le même en 2014 et en 2008). Certes, tout au long de la campagne, nous avons senti une dynamique nous porter dont la grande réunion publique organisée le 19 mars a témoigné. Certes, beaucoup d’entre vous nous avez dit votre étonnement et votre déception suite au résultat.

Mais nous étions partis pour conquérir la ville. Ceci n’a pas été le cas. Force est de constater que la sanction nationale nous a emportés comme beaucoup d’autres.

Pour ma part, je ne renonce pas. Il faut savoir accepter ses défaites avec la même sérénité que ses victoires. C’est le message que j’ai porté lors du premier conseil municipal qui s’est tenu vendredi dernier.

C’est pourquoi, avec l’équipe que j’ai conduite, nous entendons rester mobilisés sur le terrain au côté des habitants, comme nous l’avons toujours fait. Dès samedi dernier, nous étions par exemple aux Journées portes ouvertes du Lycée George Sand, à la compétition départementale d’escrime au gymnase Caulaincourt, au don du sang à Fenez.

Au conseil municipal, nous remplirons pleinement notre rôle. Dès les prochaines semaines, nous serons ainsi amenés à nous prononcer sur le budget de la commune.

Au conseil général, je poursuivrai la mission pour laquelle vous m’avez élu en assurant par exemple dès ce weekend mes permanences citoyennes à Boissise-La-Bertrand, Boissettes, Cesson et Vert Saint Denis puis le samedi 19 avril au Mée.

Pour reprendre l’expression d’un ancien Président de la République: "Dans la vie politique, comme dans la vie en général, il y a des hauts et des bas. Il faut mépriser les hauts et repriser les bas.":-)