Le Département est prêt pour 2015

Publié le

Le Département est prêt pour 2015

En bon gestionnaire, c'est avec un budget voté avant le 1er janvier, que le Département de Seine-et-Marne engage l'année 2015.

Ce budget de 1,3 milliard d'euros dont nous avons débattu devant l'Assemblée Départementale le 18 décembre dernier, nous avons lui avons fixé quatre priorités:

  • pas d'augmentation de la fiscalité directe: pour la quatrième année consécutive, le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties, seul impôt direct perçu par le conseil général, ne bougera pas. Son taux se situe à 15,70 %, soit 3 points de moins que la moyenne nationale.
  • conforter le rôle de bouclier social du Département, à travers ses dépenses de solidarité
  • poursuivre la priorité aux politiques de l'éducation et de la formation avec une progression des interventions en fonctionnement (38,6 millions d'euros) et un volume exceptionnel d’investissement puisqu’il atteint 65 millions d'euros,
  • concrétiser la préparation de l’avenir et le soutien à l’activité économique avec un volume de dépenses d’investissement élevé d’une hauteur de 161,7 millions d'euros.

Comme l'a souligné Vincent Eblé, Président du Département, «Cette année encore, nous faisons le choix de ne pas augmenter les impôts et du maintien du pouvoir d’achat et des services aux Seine-et-Marnais. Ce choix est possible car nous avons su anticiper les baisses de dotations de l’Etat et gérer avec la plus grande rigueur l’argent public. Le Département conduit depuis des années un travail d’optimisation de ses dépenses, de recherche d’économies avec la préoccupation de ne pas brutalement arrêter telle ou telle intervention, allocation, subvention ou opération d’équipement, ce qui n'aurait pas manqué pénaliser les familles seine-et-marnaises dans le contexte difficile qu’elles aussi ont à connaître, mais aussi le secteur associatif et les entreprises du secteur du bâtiment et des travaux publics.»

Objectif n° 1: constituer un bouclier social et soutenir les familles

Avec des dépenses de solidarité qui devraient progresser de 8% pour l’année 2015 (soit 556 millions d'euros), le Département renforce son rôle de bouclier social des Seine-et-Marnais les plus vulnérables : bénéficiaires du RSA (148,5 millions d'euros), enfants et leurs familles, personnes âgées et handicapées (85,7 millions d'euros). Rappelons toutefois que le Département n'est pas maître de certaines de ces dépenses, dont le montant est fixé par l'Etat. Le nombre d'allocataires de prestations sociales continuant à progresser rapidement sous l'effet d'une conjoncture économique et sociale difficile, l'écart entre les compensations perçues par le Département et les dépenses qu'il subit continue à se creuser.

Afin de préserver le pouvoir d’achat des Seine-et-Marnais, les élus départementaux ont fait le choix de maintenir l’ensemble des aides aux familles : bébébonus77 pour la garde des jeunes enfants, Mobil’Etudes77 pour les étudiants Seine-et-Marnais, Téléassistance77 et Pam77 pour les personnes dépendantes, aides à la restauration scolaire, etc.

C’est dans ce même objectif, et parce que les associations contribuent au renforcement du lien social que nous avons décidé de maintenir les crédits en faveur de la vie associative seine-et-marnaise.

Objectif n°2: maintenir la priorité aux politiques de l'éducation et de la formation

Le Département poursuit avec force son engagement en donnant la priorité à l'éducation et à la formation avec 64,9 millions d'euros, soit le 1er budget d’investissement du Département, dont 50,7 millions d'euros sont réservés aux constructions, extensions et réhabilitations de collèges (construction du collège de Magny-le-Hongre, réhabilitation des demi-pensions des collèges Wallon à Savigny et du Moulin à vent à Thorigny, reconstructions du collège de l’Arche Guédon à Torcy et du collège La Maillière à Lognes, etc.). Ces rénovations interviennent après celles qui ont eu lieu au cours des dernières années dans notre Département dont celle du collège La Fontaine au Mée en 2014.

Objectif n°3: préparer l’avenir et soutenir l’activité économique

Parce que le Département est tourné vers l’avenir et souhaite soutenir l’activité économique et le secteur du bâtiment en Seine-et-Marne, nous avons fait le choix de maintenir nos dépenses d’investissement à un haut niveau : aide aux projets d’investissement des communes et intercommunalités (14,29 millions d'euros), politique volontaire de développement du très haut débit internet (2,4 millions d'euros), routes départementales (33,2 millions d'euros, soit le 2ème budget d’investissement du Département).

Notre territoire bénéficiera tout particulièrement de ces engagements, à l’image des enveloppes de crédit ouvertes pour la future maison médicale du Mée ou pour la rénovation du patrimoine à Boissise-La-Bertrand. . Mais surtout, 2015 sera l'occasion du lancement du futur contrat de territoire "Sénart/Melun/Vallée de la Seine" qui sera doté sur plusieurs années de plusieurs dizaines de millions d’euros par le conseil général.

Nous sommes prêts pour 2015!