Nos 5 propositions concrètes pour le budget du Mée

Publié le

Parce que nous sommes force de propositions, notre groupe au conseil municipal (Nathalie Dauvergne-Jovin, Robert Samyn, Laëtitia Cadet, Martial Ayina) a formulé plusieurs propositions dans le cadre de la préparation du budget 2017 de la commune du Mée-sur-Seine. En voici cinq qui n’ont d’autre but que d’investir dans l’avenir, d’améliorer le quotidien des habitants et de permettre à chacune et à chacun d’avoir voix au chapitre.

 

  1. La rénovation des écoles

Trop d’équipements scolaires sont dégradés. Il suffit de parler avec les enseignants ou les parents d’élèves de nombreuses écoles pour constater l’étendue des besoins. Si quelques travaux de sécurisation dans le cadre de l’appel à projets proposé par l’Etat, et une 1ère tranche de travaux pour les menuiseries des écoles sont prévus, nos écoles ont besoin d’un projet plus ambitieux.

  1. L’inscription de crédits pour le futur centre d’affaires

Le développement économique et la relance des commerces sont pour nous une priorité. C'est pourquoi, dès 2014, nous avions proposé l’installation d’une pépinière d’entreprises dans l’ancien centre de gestion de la fonction publique territoriale près du Circé. La majorité municipale nous avait alors dit que ce n’était pas possible. Lors de ses vœux, le Maire du Mée a finalement annoncé qu’un centre d’affaires s’installerait … dans l’ancien centre de gestion. Ce qui était impossible quand nous le proposions devient possible désormais. Tant mieux ! Faut-il encore que ce centre d’affaires ne soit pas une coquille vide ou un effet d’annonce. Lors du conseil municipal, le Maire du Mée a finalement annoncé que la commune ne mettrait pas d’argent dans le projet et que seule l’Agglomération le financerait. Pour notre part, l’engagement de toutes les collectivités, dont celui de la commune du Mée, est indispensable si nous voulons un lieu à la hauteur du retard qu’affiche aujourd’hui notre commune en matière de développement économique. Sinon, c’est un projet a minima qui sera fait.

  1. La mise en place d’un Plan Lumières

Un éclairage insuffisant est souvent source d’insécurité. Il est en outre indispensable de disposer de luminaires économes pour répondre aux exigences du développement durable. Au-delà du nécessaire éclairage du parc de Meckenheim, un plan d’ensemble est nécessaire pour limiter les zones d’ombre et éviter les remplacements au cas par cas.

 

  1. L’investissement dans la prévention

L’installation de vidéo-protection, aussi utile soit-elle, ne peut pas être une fin en soi. Lors de la commission générale consacrée à la sécurité en septembre dernier, la municipalité avait rappelé que la commune ne disposait que d’un seul agent exerçant des fonctions de prévention auprès de la jeunesse. En outre, en 2016, la nouvelle majorité du conseil départemental (dont le Maire du Mée est vice-président) a diminué de 31% les crédits en faveur de la prévention spécialisée. Une politique ambitieuse de sécurité, c’est pourtant aussi une politique de prévention.

 

  1. Mise en place d’un budget participatif

C’est une proposition que nous formulons depuis plusieurs années pour mieux associer la population aux orientations budgétaires. De plus en plus de communes le font. Cela ne se limite bien sûr pas à des réunions d’information une fois que les décisions ont été prises. Mais un processus engagé très en amont et qui permet aux habitants de faire des propositions et ensuite de les départager. Le développement des outils numériques peut y contribuer. Alors pourquoi attendre ?

 

Il s’agit de cinq propositions concrètes utiles à notre commune et aux Méens.