Chapeau Le Mée!

Publié le

Photo 087L'événement phare ce weekend, c'était bien sûr le match de foot de Coupe de France Le Mée – FC Metz (Ligue 2). Dès samedi, j’avais acheté 3 places pour être sûr d’y accéder. Loin de la tribune officielle, j’ai pu participer à ce qui faillit être un exploit. Un match a priori inégal sur le papier mais durant lequel Le Mée a fait plus que tenir la dragée haute à son adversaire. 0-0 à l’issue du temps officiel et des prolongations. Ce n’est qu’aux tirs aux buts que notre équipe a échoué ! Chapeau Le Mée !

Cet événement fait chaud au cœur en contribuant à faire connaître notre commune de façon positive. En l'animant, en la faisant connaître à l'extérieur, ce match  a contribué à la fierté des habitants de notre commune. C’est une bonne chose.

 

Le Mée regorge en fait d'initiatives, accompagnées ou non par la Mairie, qui montrent que beaucoup d'habitants n'ont pas baissé les bras et oeuvrent souvent dans l'ombre pour améliorer le quotidien des habitants. Les multiples activités auxquelles j'ai participé ce weekend en témoignent.

 

Vendredi soir avec Nathalie Dauvergne-Jovin et Ghislaine Ferreira, nous avons ainsi participé au "Kfé Slam" organisé au Chaudron. L’occasion pour nous de découvrir une dizaine de jeunes "slammeurs", poètes des temps modernes. Ils nous ont régalés en déclamant des textes qu'ils avaient eux-mêmes écrits. C'était drôle et joyeux, rythmé avec vigueur. Je ne peux qu'encourager les jeunes (et moins jeunes) Méens à s'y rendre la prochaine fois.

 

Samedi matin, je me suis rendu, comme à chaque fois, à la Bourse aux Jouets organisée par L'Alternative. Cette association que je connais bien répond à une exigence de solidarité en période de crise. A  l'approche de Noël, et alors que tant de familles ont du mal à boucler leurs fins de mois, on ne peut que saluer l'engagement des bénévoles qui y consacrent régulièrement leurs weekends.

 

Changement de décor samedi soir et rendez-vous au gymnase Albert Camus où l'équipe de basket du Mée rencontrait une équipe de Saône-et-Loire. Avec Nathalie Dauvergne-Jovin, nous avons assisté à la victoire du Mée, une victoire bienvenue après quelques insuccès. Nous avons également pu discuter avec les responsables du club et certains joueurs à l'issue du match. L'occasion de rappeler qu'au-delà du sport d'élite, le sport remplit un rôle éducatif en permettant l'apprentissage de la vie en commun  et en inculquant le respect des règles. Ceci nécessite bien sûr l'investissement de la collectivité.

 

J'ai terminé le weekend au cinéma « Les Variérés » de Melun pour voir "Ce n'est qu'un début", tourné avec les enfants de l'école maternelle Jacques Prévert  du Mée, dans le cadre d’ateliers « philo ».  J’ai bien sûr pris plaisir à reconnaître tant de visages et de lieux familiers. Ce film qui n’a pas vocation à retracer de façon fidèle la vie au sein de l’école, évoque avec humour et intensité les réactions d’enfants méens à des sujets comme l’amour, la mort, la liberté, la différence, la pauvreté ou l’intelligence. Avec leurs mots, ils répondent avec spontanéité même si certaines de leurs réactions sont déjà façonnées par la société.  A travers eux, chaque parent du Mée ou d’ailleurs peut retrouver son propre enfant. C’est la force du film. C’est aussi un hommage au rôle de l’école maternelle. De quoi faire réfléchir au moment où certains pensent encore à la supprimer.

 

Bref, un weekend dense qui ne fait qu’amplifier notre engagement auprès des habitants de notre commune.