Démocratie locale ... Année Zéro?

Publié le

Installation du conseil consultatif cantonalLe conseil consultatif que j'ai mis en place dans le canton, associant habitants et associations dans leur diversité, tranche avec la conception que l'actuelle municipalité du Mée a de la démocratie locale.

 

Mardi soir se tenait la commission Démocratie locale au Mée. Cette commission, composée d’élus de la commune, pourrait remplir l’un des missions les plus nobles dans notre ville : animer la démocratie locale en permettant à chacune et à chacun de participer aux décisions, en donnant les moyens aux comités de quartier de faire des propositions, en facilitant la remontée d’information des habitants vers la municipalité, en favorisant la diversité d’expression.

 

Ceci suppose toutefois une réelle volonté des élus et la nécessité de couper le cordon ombilical entre municipalité et organes de démocratie locale. C’est pour ma part ce que j’ai essayé de faire de façon même modeste en mettant en place au niveau du canton un conseil consultatif cantonal réunissant associations et habitants, tirés au sort parmi les candidats.


Le compte rendu de la commission démocratie locale de mardi dernier, établi par Laëtitia Cadet, conseillère municipale de notre groupe, montre à l’inverse tout le travail qui reste à faire au Mée. La démocratie locale n’est pas qu’une question de badges ou de choix de couleurs de ruban comme semble le croire la municipalité sortante. Bien au contraire.

 

Mettre un terme à la confusion entre municipalité et comités de quartier, leur permettre de porter de véritables projets, les considérer et les respecter, voilà une autre façon de concevoir la vie démocratique dans notre commune. C'est celle que nous portons.

 

Parce que nous préférons que vous vous fassiez votre opinion par vous-même, nous vous laissons découvrir ci-dessous le compte rendu de cette commission et les commentaires de Laëtitia Cadet en italiques.

 

 

Commission Démocratie Locale - Mardi 5 novembre - Compte-rendu

Trois sujets ont été abordés : l’évaluation des comités de quartier, les décorations de Noël, l’organisation d’une après-midi dansante.

 

Evaluation des actions des comités de quartier

 

Selon les statuts des comités de quartiers, une évaluation annuelle est réalisée. La Commission reprend les 3 objectifs de ces comités de quartier pour les évaluer :

aspect festif : bien réussi

Présence de terrain accrue : les habitants ne s’investissent pas assez

Consultations régulières avec les services municipaux : pas assez abouti

 

Par ailleurs, les comités de quartier constatent que les habitants n’identifient pas assez le fait que ce sont les comités de quartier qui organisent les réunions publiques. La Commission en déduit qu’il faudrait mettre des badges aux membres des conseils de quartier bien identifiés et ne pas oublier de les présenter en début de réunion !

Il faut également améliorer le boîtage pour que les habitants viennent +.

 

Décorations de Noël

 

J’ai eu droit à 2 discours.

Les salariés informent que les services techniques mettront les sapins et qu’il reste des rouleaux de papier pour faire des noeuds à mettre dans les sapins.

Les élus disent être d’accord et qu’ils demanderont aux membres des comités de se rendre disponibles pour faire des rubans. De +, il est demandé que chaque comité de quartier fasse également sa propre décoration.

 

Jocelyne Vernon, Adjointe au Maire, est arrivée à ce moment là car elle était en retard.

Elle a informé qu’elle a souhaité mettre ce point à l’ordre du jour car elle souhaite qu’il y ait un vrai projet et que chaque comité de quartier réfléchisse aux illuminations qu’il souhaite et aux avenues qu’ils souhaitent couvrir.

Les autres membres répondent qu’ils sont d’accord et qu’ils choisiront leurs couleurs de ruban.

 

En fait je n’ai rien compris à ce point. D’une part, on ne monte pas un projet de décorations de Noël mi-novembre. D’autre part, les illuminations ont déjà commencé à être accrochées.

 

Après-midi dansante

La Salle de l’Escale a été réservée le mercredi 4 décembre pour une après-midi dansante.

Il s’agit d’une idée de deux grand-mères d’un comité de quartier. Cette manifestation a déjà eu lieu les années précédentes.

Normalement, lorsqu’une initiative d’habitant réussit, elle est relayée par un service les autres années. Mais le délai est trop court pour que le service animation reprenne.

Il est donc convenu de le renouveler. Mais Mme Vernon souligne que ce n’est pas une action « comité de quartier » ; c’est une action de ces deux habitantes. Les élus de la commission sont d’accord pour encadrer la manifestation. Maisil est décidé de  contacter les 2 habitantes en question pour les associer à l’organisation.

 

Questions diverses

Il est convenu de solliciter les comités de quartier pour qu’ils soient + présents dans la rue pour informer sur le PRU, sous forme de stands.

 

 

Autant dire que je n’ai pas ouvert la bouche de toute la Commission car je pense qu’il y a vraiment tout à refaire. Comme on dit, je suis restée bouche bée !

 

J’ai juste demandé à avoir l’évaluation des comités de quartier que certains élus avaient entre leurs mains. On m’a informée que ce serait joint au compte-rendu. Affaire à suivre…