Dernières nouvelles de l'hôpital

Publié le

Photo 006

Les décisions concernant le futur hôpital sont sans cesse repoussées!

 

Je reviens à nouveau sur la question du devenir de l'hôpital de Melun à la suite des déclarations préoccupantes du Directeur de l'Agence Régionale de Santé (ARS) et de la décision de plusieurs habitants, également élus de gauche de Vaux Le Pénil, d'engager un recours pour excès de pouvoir devant le tribunal administratif.

 

Au côté des thèmes de la protection des bois, de la défense du patrimoine, de l'éducation, des transports ou de la transparence de l'action municipale, la santé fait partie des sujets que j'aborde régulièrement ici. Ces thématiques dessinent la ville et l'Agglomération que j'appelle de mes vœux: un territoire qui concilie logements et espaces verts, emplois et services, bref une ville à vivre plutôt qu'une ville-dortoir.

 

 

Un enjeu d'équité territoriale et d'égalité d'accès aux soins

 

L'avenir de l'hôpital de Melun est donc au coeur de ces enjeux. Il répond à un objectif d'équité territoriale. Notre combat en faveur de la présence sur notre territoire de 300.000 habitants (Agglomération melunaise et Sénart) d'un hôpital important avec un fort pole public dépasse en effet la seule question de la santé. Il témoigne de notre volonté de permettre aux habitants de la région melunaise de bénéficier sur place de services indispensables .

 

La présence d'un pole public fort (qui figurait au cœur du vœu que nous avons présenté au conseil municipal du 13 octobre et que vous pouvez consulter sur la rubrique "Pages" de ce blog) est également nécessaire pour favoriser l'égalité d'accès aux soins. Chacun constate en effet les différences entre les établissements hospitaliers de notre territoire. Un seul exemple, d'après l'étude publiée par La République du 8 novembre, le tarif d'une chambre particulière avec douche est de 38,60€ par jour à l'hôpital de Melun (sans télé), de 77€ à la clinique Saint Jean (avec télé) et de 82€ aux Fontaines (avec télé), soit des tarifs qui vont du simple au double.

 

Les habitants doivent donc bénéficier d'une information complète sur ces enjeux qui les concernent directement. Il faut arrêter de nous faire miroiter des décisions qui n'arrivent jamais. Que penser par exemple des déclarations du Maire UMP de Melun qui continue d'évoquer "la recherche d'une solution avant la fin de cette année 2010" pour le futur hôpital?

 

 

Des millions ont été engagés mais la décision est sans cesse repoussée. 

 

D'après le directeur de l'Agence Régionale de Santé (ARS) cité par la République du 8 novembre "Il faudra encore du temps pour la décision sur le futur hôpital de Melun, sans doute encore quelques mois". Il semble même qu'il faille remettre à plat le projet de nouvel hôpital pour que l'ensemble "St Jean Ermitage"  rejoigne le projet initial autour de l'hôpital de Melun et des Fontaines! Quant à la réouverture du bloc opératoire chirurgical de l'hôpital la nuit et le weekend, elle n'est toujours pas à l'ordre du jour. 

 

Ces retards ont un coût. Près de 9 millions d'euros ont ainsi été investis dans les études relatives au nouvel hôpital. Qui va payer si rien n'aboutit? Le risque de désengagement de l'Etat est tel que plusieurs élus de gauche de Vaux Le Pénil viennent d'intenter un procès à l'ARS.

 

L'Etat avait donné sa parole. il doit la respecter. Notre territoire le vaut bien et nous voulons encore croire que tant d'argent n'a pas été engagé pour rien.

 

Car ce débat est essentiel pour l'avenir de notre territoire.