Des transports plus faciles pour les seniors: signez notre appel!

Publié le

Photo JP GuérinCette fois, c'est au tour des personnes âgées d'être victimes de choix budgétaires discutables!

 

Avec le soutien de la Mairie du Mée, le Président UMP de la Communauté d'Agglomération de Melun Val de Seine (CAMVS) et sa majorité viennent de mettre fin au système de gratuité dont bénéficiaient les personnes âgées de plus de 65 ans dans les bus de l'Agglomération, le réseau TRAM. Ce sont ainsi plusieurs milliers d'habitants de la région melunaise, déjà pénalisés par les décisions gouvernementales, qui vont devoir mettre la main à la poche. Chacun sait pourtant que la mobilité des personnes âgées, surtout quand elles vivent seules, est un enjeu essentiel pour leur permettre d'effectuer les actes de la vie courante: rendre visite à sa famille, aller au marché, s'investir dans la vie associative…

 

De façon assez maladroite, la CAMVS a essayé de faire porter le chapeau à la Région présidée par Jean-Paul Huchon en pleine campagne des régionales. La majorité municipale du Mée a malheureusement accompagné le mouvement : lors du conseil municipal du 12 mai dernier, le Maire de notre commune et la conseillère municipale UMP chargée de présenter la décision ont tenté d'expliquer que la restriction des droits des seniors dans les transports de l'Agglomération melunaise était imputable au STIF (Syndicat des transports d'Ile-de-France) présidé par Jean-Paul Huchon..

 

C'était aller un peu vite en besogne. Car si pour bénéficier de la subvention du STIF, la CAMVS devait renoncer à la carte Topaze qui assurait la gratuité des transports des seniors de l'Agglomération, elle pouvait adopter un Pass'Local qui aurait conféré aux personnes âgées des avantages équivalents.

 

Or, pour des raisons d'économie, les élus de la CAMVS n'ont pas mis en place le Pass'Local et ont restreint les conditions tarifaires d'accès aux transports de l'Agglomération pour les plus de 65 ans.  Seuls les élus de Vaux Le Pénil se sont opposés au dispositif proposé.

 

Le souci d'économies est louable. Encore faut-il qu'il soit réparti de façon équitable. Comment expliquer en effet que la CAMVS restreigne les droits des habitants de l'Agglomération de plus de 65 ans, mais trouve des millions d'euros pour financer un Musée de la Gendarmerie?

 

Il s'agit bien d'une question de priorités

 

C'est pourquoi, avec mes collègues élus socialistes de l'Agglomération, nous venons de lancer une pétition pour demander le maintien de tarifs avantageux dans le réseau de transports de la CAMVS pour les plus de 65 ans. Cette démarche collective témoigne de notre détermination à agir ensemble en faveur des valeurs de solidarité.

 

Vous aussi, rejoignez notre appel en vous rendant sur:

http:///www.ipetitions.com/petition/transports-camvs/