Gaz de schiste: la mobilisation ne doit pas faiblir!

Publié le

En Seine-et-Marne, la mobilisation contre les forages de gaz de schiste ne faiblit pas. Et c’est une bonne chose ! Plusieurs milliers de personnes manifestaient à Meaux samedi dernier pour protester contre les permis d’exploration de nos sous-sols délivrés dans des conditions d’opacité inadmissibles à des sociétés privées.

Notre Département est en effet particulièrement concerné du fait de sa composition géologique. Il recèle de très nombreux gisements de ces matières fossiles enfermées très profondément dans notre sous-sol.

Or, pour recueillir ces gaz, les sociétés concernées doivent provoquer l’éclatement de la roche grâce à l’injection d’énormes quantités d’eau. Déjà expérimentées aux Etats-Unis et au Canada, ces méthodes d’exploitation engendrent de graves dommages écologiques.

On ne peut donc que regretter que des arrêtés ministériels aient pu être accordés sans débat public préalable. C’est pourquoi nous sommes nombreux à demander l’interdiction de l’exploration et de l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels et l’annulation des arrêtés ministériels accordant des permis exclusifs de recherches.

Je ne peux que me réjouir que le Conseil général de Seine-et-Marne et la majorité départementale de gauche soient en pointe sur ce sujet. L’adoption d’une motion en séance de l’Assemblée Départementale dès le 4 mars a largement contribué à la mobilisation de notre Département autour de cet enjeu. En annonçant récemment leur intention d’attaquer en justice la décision de reprendre l’exploration de nos sous-sols à Doue, Jean-Paul Huchon et Vincent Eblé viennent d’accentuer la pression.

N’en doutons pas, cette mobilisation a pesé dans la décision gouvernementale d’annoncer enfin l’adoption  prochaine d’une proposition de loi. Les conditions dans lesquelles ont été autorisés les premiers arrêtés, le caractère tardif de la réaction gouvernementale doivent néanmoins nous inciter à la plus grande vigilance.

Membre de la Commission de l'Aménagement Durable, du Territoire, de l'Environnement et de l'Agriculture au Conseil général, j'y veillerai.