Le devoir de vérité

Publié le

Photo JP GuérinBizarrement, c'est par un communiqué de l'UMP début juillet que nous avons appris que le Maire du Mée allait, selon toute vraisemblance, représenter ce parti de droite aux prochaines élections cantonales. Avec à ce jour un bien maigre programme de l'UMP pour notre Département si j'en juge par le résumé qu'a fait Le Parisien des propos du secrétaire départemental de l'UMP, je cite: "Il s'agit d'un choix essentiel pour la Seine-et-Marne tant il faut mettre un terme à l'inaction de la majorité de gauche du conseil général: la communication à outrance n'a jamais fait une politique utile au service des Seine-et-Marnais"!

 

Les Méens seront légitimement surpris de découvrir que leur Maire soi-disant apolitique ait laissé l'UMP départementale annoncer sa candidature.

 

Certains s'interrogeront sur les raisons qui poussent le Maire à considérer l'investiture de l'UMP comme un "honneur" pour reprendre ses termes*. Cette annonce intervient en effet  quelques mois après que l'UMP a reçu une volée de bois vert aux élections régionales (moins de 35% au 2e tour au Mée), au moment où le Gouvernement s'arc boute sur le bouclier fiscal dont l'été a pourtant montré les dérives, après que Valérie Pécresse, tête de liste UMP aux dernières régionales a remis au goût du jour le projet de contournement autoroutier de Melun qui défigurerait notre commune...

 

D'autres s'inquièteront de la cohérence de son discours. Au risque d'en surprendre quelques uns, j'estime pour ma part que M. Vernin a parfaitement le droit d'être de droite. Je suis même rassuré qu'il exprime des convictions même si je ne les partage pas. Cela permettra à chacun de mieux comprendre les choix différents que nous formons pour la commune Cela confirme par ailleurs ce que nous affirmons depuis longtemps: les choix injustes de la majorité municipale ne sont pas le fruit du hasard.

 

Mais alors pourquoi avoir soufflé le chaud et le froid sur la vraie nature de ses choix politiques depuis sa désignation comme Maire en 2003? Pourquoi ne pas avoir fait preuve de transparence lors des dernières élections municipales? Comment continuer à faire croire que l'on est "sans étiquette" alors qu'on bénéficie du soutien officiel de l'UMP? 

 

Espérons en tout cas qu'il aura désormais le courage de ses opinions et qu'il assumera ses engagements. Car si le Maire a le droit d'être proche de l'UMP, il a aussi le devoir de le dire aux Méens.

 

La droite municipale vient de tomber le masque. Il était temps. Elle nous a en effet trop longtemps habitués à se retrancher derrière un prétendu apolitisme pour dénoncer notre engagement à gauche.

 

Pour notre part, il s'agissait d'un devoir d'honnêteté à l'égard de tous les Méens. Nous ne regrettons pas d'avoir dit la vérité à nos concitoyens qui s'aperçoivent aujourd'hui que nous n'avons pas trahi nos engagements.

 

* La phrase exacte du Maire, reprise par le Parisien du 12 juillet est, parlant de son investiture par l'UMP, "Ils me font l'honneur de me faire une place".