Le Mée-sur-Neige

Publié le

Leméesouslaneige080110
A l'issue des chutes de neige de la nuit , une nouvelle pellicule blanche recouvrait Le Mée ce mercredi matin. Avec le redoux annoncé pour aujourd'hui, elle pourrait disparaître rapidement.

Rien à voir en tout cas avec le spectacle auquel nous avons assisté il y a une semaine. Jeudi matin,  avec 7 à 8 cm de neige. nous avons découvert un paysage original. A 7h15 le matin, un manteau neigeux recouvrait l'ensemble de la commune, rues et trottoirs compris. A la gare, seul un petit passage avait été dégagé pour permettre de rejoindre les quais depuis le parking. Rien d'anormal à l'issue d'une intense nuit de flocons.

Le lendemain, pourtant l'affaire se corsait. A l'issue d'une nuit de gel impressionnante( -14°? -15°? moins encore?) le froid était saisissant. Les factures de chauffage, relativement épargnées pendant l'automne, vont en prendre un sacré coup. Dans certains appartements ou maisons, la température a même brusquement chuté si j'en crois les propos d'Yvonne, habitante de Plein Ciel, rapportés dans Le Parisien d'hier. Dans son appartement, la température serait descendue à 14°....

Comment ne pas penser dans ces conditions à la facture de chauffage que devra acquitter la commune du fait de l'occupation actuelle de deux sites pour la Mairie (l'actuelle Mairie et le site Nycomed au bilan énergétique désastreux)?

Dans les rues, le spectacle était devenu préoccupant. Le gel rendait la neige plus résistante et rendait les voiries fortement glissantes. Où que j'aille pendant le weekend, je découvrais que seuls les axes les plus circulants avaient été déneigés. De nombreuses rues, sans parler des trottoirs, des parkings et des allées piétonnes étaient toujours transformés en patinoire plus de 3 jours après les chutes de neige. Chacun sait pourtant que verglas et neige sont source d'accidents pour les automobilistes comme pour les piétons.

Interrogée par le Parisien, la Mairie du Mée s'est abritée derrière une rupture de stock en sel et en sable des services municipaux et des fournisseurs pour expliquer ce retard. La Mairie ajoute "Il y a eu une grosse vague de neige avant noël, cela nous a pris quasiment tout notre stock.". Chacun peut imaginer, il est vrai, que ces producteurs ont été fortement sollicités.

Mais comment expliquer alors que toutes les communes n'ont pas été confrontées aux mêmes difficultés? Et surtout comment comprendre cette imprévision alors que plusieurs habitants s'étaient déjà plaint à l'occasion du conseil municipal du 23 décembre du retard dans le déneigement des rues lors de la vague de froid de décembre?

Espérons seulement qu'il ne s'agit pas du résultat d'une nouvekke coupe budgétaire dont les habitants seraient les premiers à patir.

Que des vagues de froid interviennent en hiver, rien de plus normal. Autant nous y préparer à l'avenir.