Les faits en option

Publié le

Voici ce qu’on peut lire dans un article paru sur le blog du Maire du Mée il y a quelques jours :


« Alors, quand je vois mes adversaires insinuer que nous gérons la ville du Mée à la petite semaine, que nous nous octroyons des privilèges ( ?!), que nous supprimons des services entiers, alors qu’ils ne prennent jamais la moindre responsabilité ou initiative sur le plan local, je ne peux que désespérer parfois de l’espèce humaine, et tout particulièrement de certains politiques, en particulier quand ils se prétendent de gauche. Quant ils ne vont pas – répugnant à se salir les mains – envoyer leurs sous-fifres, pseudo écolos, ânnoner dans des tracts sulfureux de bêtises, leurs petites leçons de développement durable, en contradiction avec les vérités scientifiques les plus élémentaires. On aura tout vu !

Heureusement, face à la hargne, aux petits  calculs politiques, il reste la vie de notre cité, et l’enthousiasme d’agir pour et avec nos concitoyens, comme nous le faisons actuellement dans le cadre de l’Agenda 21

Contrairement à mon adversaire local, je ne ferai jamais ma devise de cette phrase « La fin justifie les moyens ». Moi, je préfère cette phrase signée Charles de Gaulle : « il n’y a de réussite que dans la vérité ». C’est là que je puise mes convictions, ma force, et mon envie de servir notre ville. »

 

Ce qui frappe dans ces propos, c’est bien sûr le ton inutilement outrancier. C’est aussi l’absence d’éléments circonstanciés : ni fait, ni lieu, ni date.

 

A chacun de juger cette façon de faire de la politique!