Les quartiers ont besoin de services publics

Publié le

Photomairieannexe

Comme d'autres sevices publics municipaux situés dans les

quartiers, la Mairie annexe allée de la Gare est désormais fermée.

 

 

Vous trouverez ci-dessous le texte de notre prochaine tribune* dans Le Mée Vision censé paraître le 15 novembre prochain. Ce texte a été transmis à la Mairie, comme demandé, le 15 octobre dernier.

 

 

Les quartiers ont besoin de services publics

 

La Mairie Annexe des Courtilleraies ? Fermée !

La direction de la vie sociale et le service monétique allée de la Gare ? Fermés !

A la Croix Blanche, c’est à l’antenne de la police municipale d’effectuer un service administratif minimum, alors que ce lieu a pour mission prioritaire la sécurité !

Au Village, c'est notre Mairie depuis 1934 qui est fermée pour être vendue au privé !

Quant à Plein Ciel, ce quartier continuera à manquer de services publics municipaux.

C’est le prix que doivent payer les habitants des quartiers pour l’achat de la nouvelle Mairie. C’est aussi le prix des économies à réaliser pour la financer. 3,5 millions € ont ainsi été dépensés au détriment d’actions plus utiles comme l’entretien des rues, les écoles, le développement durable ou l’emploi. Contrairement à la douce musique diffusée par la droite municipale, l'achat de la nouvelle Mairie n'est pas une "opération blanche". En attendant la vente des bâtiments, il faut payer les intérêts de l'emprunt qui a été contracté.


Il s'agit aussi d’une rupture par rapport à l'histoire de notre ville qui s’appuyait sur un maillage étroit de la commune en services de proximité.

 

La présence de services publics est pourtant indispensable dans chaque quartier, notamment les plus sensibles. Ils contribuent au lien social et rappellent qu'il ne doit pas y avoir de zone de "non-droit". Ils accompagnent les habitants les plus modestes et animent les quartiers.

 

Nous sommes donc persuadés que le projet de renouvellement urbain du Mée ne pourra réussir sans le maintien des services publics de proximité. Leur présence est nécessaire pour qu’aucun quartier ne s'enfonce dans la pauvreté ou ne se marginalise.

 

Jean-Pierre Guérin et les élu(e)s de la liste « Pour Le Mée, Respecter chacun, Agir vraiment »

 

* Les tribunes des groupes délus sont publiées avec les coordonnées de ce groupe et la photo de l'auteur.