Six propositions pour une "Ville à vivre"

Publié le

été 2010 Chavenon 002Obligatoire aux termes de la loi, la procédure d'enquête publique sur le projet de Plan Local d'Urbanisme (PLU) du Mée-sur-Seine s'est achevée samedi 27 novembre. Les avis recueillis auprès des institutions, les observations émises par les habitants sur le registre disponible à cet effet, les entretiens avec le commissaire enquêteur permettront à ce dernier de produire son rapport, avant que le nouveau document d'urbanisme soit soumis au vote du conseil municipal.

 

Pour notre part, nous avons souhaité prendre toute notre part à ce débat en rencontrant le commissaire-enquêteur le 15 novembre dernier. Fidèles à notre démarche sur ce dossier, Robert Samyn et moi-même lui avons exposé pendant 1heure et demie notre conception de l'avenir du Mée.  C'est ce que nous appelons une "Ville à vivre" conciliant de manière harmonieuse logements, emplois, services et espaces de respiration, et jouant pleinement son rôle au sein de l’Agglomération. Dans cette perspective, le PLU devrait avoir pour objectif de renforcer les atouts de notre commune qu’il s agisse de ses espaces verts et boisés ou des éléments de son patrimoine tout en y développant les emplois et les services de proximité.


Or, le projet de PLU qui nous est soumis ne répond pas suffisamment à ces objectifs. Il envisage la densification de notre commune avec la construction de 625 nouveaux logements et a été élaboré sur la base d'une hypothèse de baisse de la population qui est invalidée par les chiffres les plus récents (la population totale est en effet passée de 20.830 habitants en 2006 à 21.083 en 2007 d’après l’INSEE). En conséquence, plusieurs espaces boisés ou de détente sont menacés avec le risque de renouveler les erreurs d’urbanisme du passé.

 

C’est pourquoi nous avons émis six propositions pour le PLU:

 

-        L'actualisation de hypothèses de population est indispensable pour mieux définir les besoins en logements, emplois et services.

-        La préservation intégrale de nos espaces boisés est au cœur de notre projet de ville. Nous souhaitons le maintien en zone naturelle des espaces boisés (dont le bois de l'Etrier) que le projet actuel entend rendre urbanisables. Seul ce maintien garantira le statut juridique de ces bois. Nous avons également rappelé notre opposition au projet de contournement autoroutier de Melun, dit C5 ou DVA, qui menace le Bois de Bréviande.

-        L’espace occupé par le parc de Meckenheim et les installations sportives doit demeurer un lieu de respiration au coeur de notre ville. Dans ces conditions, est-il pertinent de classifier en zone UC (zone urbaine à dominante d'habitat collectif) une partie de cet espace, comme proposé dans le PLU, et de rejeter en périphérie de la ville des activités de loisirs et de détente aujourd'hui implantées au coeur du Mée?

-        L'articulation entre ce projet de Plan Local d'Urbanisme et le Projet de Renouvellement Urbain (PRU) doit être précisée. A titre d’exemple, dans une ville qui compte 43% de logements sociaux, nous devrions pouvoir identifier avec précision la nature des logements susceptibles d'être construits à l’avenir.

-        Le vœu que notre groupe a fait adopter au conseil municipal du 13 octobre pour protéger l’ancienne Mairie située 111, rue de la Lyve et son parc doit trouver sa traduction dans le PLU.

-        L'accent doit être mis sur le développement économique et l’emploi. Des évènements récents comme le remplacement des Laboratoires Nycomed par l’Hôtel de Ville ou les menaces pesant sur le Centre de gestion de la fonction publique territoriale susceptible de quitter Le Mée montrent que la destination économique de telles emprises doit être encouragée.

 

Loin de tout esprit polémique, nous essayons donc de promouvoir notre vision du Mée-sur-Seine. Les rencontres que nous avons avec les habitants nous montrent d'ailleurs qu'elle est partagée par beaucoup de Méens.

 

La droite municipale aurait, elle aussi, dû exposer sans fard son projet de PLU et expliquer par exemple  pourquoi elle pense nécessaire la densification de la Ville. 

 

Les Méens méritent en effet la transparence sur la conception qu'ont leurs élus de la ville de demain. C'est en tout cas ce à quoi nous avons voulu œuvrer sur ce blog en vous informant régulièrement des évolutions de ce projet de PLU et en vous invitant à prendre part au débat public.