Un autre marché est encore possible

Publié le

le marché 1 an après

Dimanche après dimanche, le marché du Mée créé il y a 18 mois dépérit

 

En voyant dimanche après dimanche ce que la municipalité a fait du marché en à peine 18 mois, j'ai voulu relire nos propres propositions pendant les élections municipales. Je reproduis ci-dessous dans l'intégralité l'encadré qui y était consacré dans notre programme de mars 2008.

 

Et je dois dire que nous n'avons pas à en rougir. Car l'essentiel de ce qui fait le succès d'un marché durable y figurait. Des prix abordables, des produits attractifs et suffisamment distincts de ceux des marchés des communes voisines, un jour adéquat, une localisation adaptée étaient indispensables pour assurer une fréquentation suffisante. Pour cela nous affirmions la nécessité d'une véritable étude de marché préalable et le recours à un délégataire de service public ("concessionnaire"), dont la profession est de gérer et d'organiser des marchés alimentaires.

 

La municipalité a préféré une autre voie. Avec le résultat que l'on connaît: un marché qui dépérit faute d'avoir été suffisamment réfléchi et d'être adapté aux attentes des Méens.

 

ZOOM SUR … Le marché!

 

Oui! … Mais un marché qui dure plus que le temps des élections! Un marché, c'est d'abord un formidable lieu de convivialité. Dans une ville qui ne comprend pas de centre ville, c'est un moyen de se rencontrer. C'est enfin une façon de redynamiser le commerce de proximité menacé.

L'échec des marchés précédents, la suppression par l'actuelle municipalité du dernier marché existant et son absence d'initiative en la matière jusqu'à la veille des élections nous incitent à nous méfier de toute promesse électoraliste.

Le marché que nous voulons est un projet suffisamment important pour justifier sérieux et rigueur. Le succès d'un tel marché, essentiellement alimentaire, passe d'abord par une fréquentation suffisante. Il devra attirer les habitants du Mée mais aussi d'autres communes. Les prix devront être abordables, les produits attractifs et suffisamment distincts de ceux vendus au marché de Melun. Enfin, des règles d'hygiène et d'accessibilité devront être respectées.

 

En concertation avec les habitants, nous procèderons en 3 étapes dès le printemps 2008:

Une véritable étude économique portant sur la localisation, le jour du marché et les produits à valoriser.

La rédaction d'un cahier des charges pour sélectionner le concessionnaire présentant le plus de garanties.

La réalisation des travaux de conformité indispensables (hygiène, électricité, parking…)