Une journée bien remplie!

Publié le

visite cantonale avec vincent éblé

 

 

Fidèle à une tradition établie depuis plusieurs années, Vincent Eblé, Président du Conseil général, consacre régulièrement une journée entière à la visite de l’un des 43 cantons du Département. L’objectif est double : constater sur le terrain les réalisations du Conseil général et rencontrer les habitants.

 

 

 

Le samedi 8 décembre, il était à mes côtés dans le canton du Mée-sur-Seine qui regroupe nos cinq communes de Boissettes, Boissise-La-Bertrand, Cesson, Le Mée-sur-Seine et Vert-Saint-Denis.

 

Dès 10h, nous étions au collège Elsa Triolet du Mée, entièrement réhabilité par le Département il y a quelques années, en compagnie des mini-entrepreneurs. Ces collégiens ont été primés dans le cadre d’un dispositif mis en place par Seine et Marne Développement, l’agence économique du Conseil général, pour la réalisation du « Jeu des Sets Familles ». Une belle occasion de montrer que la réussite peut sourire à tous les collégiens, quel que soit leur quartier d’origine.

 

Une heure plus tard, nous étions avec les associations du canton à la Ferme des Arts à Vert Saint Denis. J’avais en effet souhaité renouveler l’initiative que j’avais prise l’année dernière d’organiser des « Rencontres de la Vie Associative ». Au-delà du diagnostic que nous avons pu partager sur l’évolution du monde associatif, et du point d’étape sur le centre de ressources de la vie associative que nous nous engageons à créer, les nombreuses associations présentes ont également dit leur souci de pouvoir échanger les bonnes pratiques entre elles. Je pense par exemple à cette responsable associative, comptable dans la vie professionnelle, qui a proposé de mettre son expertise au service d’autres associations.

 

C’est à Boissettes, derrière la Mairie, que nous nous sommes retrouvés autour d’un buffet à l’heure du déjeuner, avec les conseillers municipaux de la commune, les membres du conseil consultatif cantonal que j’ai mis en place et des acteurs de la vie locale. Un moment convivial bienvenu dans cette commune des bords de Seine qui bénéficie notamment d’un contrat triennal de voirie de la part du Conseil général.

 

En début d’après-midi, direction Vert Saint Denis pour découvrir le NRO (Nœud de Raccordement Optique) installé le mardi précédent et qui va permettre le raccordement rapide de 4400 foyers de Cesson et de Vert Saint Denis au très haut débit dans le cadre d’un projet cofinancé par le Conseil général, le SAN de Sénart et la Région Ile-de-France. Pour le conseiller général que je suis, c’est une satisfaction toute particulière de voir ce projet aboutir. Ce sujet avait en effet été au cœur de la campagne des dernières élections cantonales, mon opposant de l’époque mettant en cause l’action du conseil général. Résultat : l’essentiel de Cesson et Vert Saint Denis disposeront du très haut débit bien avant Le Mée (la Communauté d’Agglomération de Melun Val de Seine, dont le Maire du Mée est vice-président, n’a pas souhaité rejoindre le dispositif départemental).

 

C’est dans une atmosphère de solidarité que s’est terminée cette journée au Marché de Noël de Cesson et sur le marché de l’allée de la Gare au Mée. Outre les nombreux contacts que nous avons eus avec les commerçants et les habitants, nous avons souhaité nous arrêter sur les stands du téléthon pour témoigner notre solidarité à la veille des fêtes de noël. Nous n’oublions pas en effet que 50% environ du budget de fonctionnement du conseil général est consacré aux actions de solidarité.

 

En permettant à Vincent Eblé de rencontrer ainsi la population je voulais aussi montrer mon attachement au commerce de proximité, indispensable à la vie de nos quartiers. C’est notamment le cas du marché de l’allée de la Gare au Mée qui est enfin revenu après environ dix années d’attente et de tergiversations de la municipalité qui l’avait supprimé au début des années 2000.

 

Enfin, en nous arrêtant dans le bois de Bréviande, nous avons voulu illustrer avec Vincent Eblé l’un des combats qui me tient le plus à cœur : celui de la défense de notre cadre de vie. Poumon vert de notre canton, le bois de Bréviande est un espace de respiration pour beaucoup d’habitants de nos cinq communes: Boissettes. Raison de plus pour le défendre face aux différentes menaces susceptibles de mettre en cause sa préservation.

 

Bref, une journée bien remplie pour le canton et pour nos convictions!