Une séance utile

Publié le

photojpgcg2Reconnaissons-le, la dernière séance du Conseil général le 28 septembre, fut une séance utile pour les habitants de notre canton. J’ai pu y défendre des dossiers qui me tiennent particulièrement à cœur.


C’est d’abord la question du très haut débit. Une nouvelle étape a été franchie permettant le déploiement prochain de 3800 prises à Vert Saint Denis et Cesson. Avec un regret cependant : Le déploiement de la fibre optique attendra encore au Mée, la Communauté d’Agglomération de Melun Val de Seine et les élus du Mée préférant contracter avec France Telecom.


C’est ensuite l’avancée du dossier de la réhabilitation de la demi-pension du collège Grand Parc à Cesson. Certes, cette réhabilitation nécessitera encore du temps. Mais après avoir approuvé le projet il y a quelques mois, nous venons de désigner le jury de maîtrise d’ouvrage dont je serai l’un des membres titulaires, confirmant ainsi mon investissement dans nos collèges.


C’est enfin, notre décision de reconduire l’opération « Zebrock au collège » qui contribue à sensibiliser les collégiens à la chanson française. Comme l’année dernière, le collège La Fontaine au Mée est susceptible d’en bénéficier.


Mais au-delà de son propre canton, un conseiller général a pour mission d’œuvrer pour l’ensemble du Département.


Pour cette raison, je me réjouis de notre décision de mettre en place une nouvelle offre de téléassistance moins chère, plus efficace et qui couvre l’ensemble du territoire seine-et-marnais. Elle est destinée aux seine-et-marnais de plus de 60 ans et aux adultes handicapés. C’était l’un des engagements de la majorité départementale.


“Téléassistance 77”, tel est le nom de ce dispositif qui sera opérationnel dès le mois de janvier prochain.  Répondant à un véritable besoin des seniors et de leurs familles, son coût sera seulement de 12 € par mois pour le service de base, lequel pourra être complété d’une large palette d’options innovantes. En outre, il n’y aura pas de frais de dossier pour ce nouveau dispositif.


Quand on sait que les tarifs varient actuellement de 19 € à 45 € avec des frais de dossiers pouvant aller jusqu’à 67 €, chacun comprend l’amélioration ainsi apportée. En outre, ce nouveau service sera disponible sur l’ensemble du territoire seine-et-marnais alors qu’aujourd’hui un quart des communes n’y avait pas accès.


Bien évidemment les usagers qui le souhaiteraient  pourront conserver leur prestataire actuel. C’est aussi pour cela qu’une vaste campagne d’information et de sensibilisation sera menée dans les prochaines semaines en direction des bénéficiaires et des communes.

 

Oui, décidément la dernière séance du Conseil général a été une séance utile pour les Seine-et-Marnais et notamment pour les habitants du canton du Mée-sur-Seine.